La presse en parle


Interview

"l' impudeur des sentiments,une douce oscillation entre délicatesse extravertie et intériorité dévoilée.Sur la ligne de partage des eaux des pianistes de jazz...nathalie Loriers a choisi le camp evansien,celui des épanchements tendres." guide des nouveaux talents" jazzman


"la pianiste belge est plus qu'une promesse: une brillante musicienne; dix ans de scène et quatre albums leader, un parcours jalonné de prix: son premier opus produit en france sonne l'âge de la consécration". jazzman


"...un vrai trio, au service des conceptions très convaincantes....poésie intimiste-beau toucher de piano-,où la rythmique invente son propre rêve à mesure du développement;" Arnaud Merlin,jazzman


"Silent Spring...un petit bijou au lyrisme en demi-teinte qui refuse les épanchements et le pathétisme facile. Entre délicatesse extravertie et intériorité dévoilée, malice et volupté, son jeu méditatif développe un sens de l'espace éblouissant, pulse et groove tout en laissant une large place au silence;" l'express


"délicieusement inspirée, nathalie Loriers distille une musique pleine de ferveur, et son plaisir de jouer semble hautement contagieux.Climats éthérés,beauté du toucher et justesse du choix des notes, excellence des compositions, swing profond...Keybords


"Nathalie Loriers a su s'imposer comme l'une des figures montantes de la scène jazz européenne. Enchaînant avec succès les expériences et les collaborations, cette jeune virtuose a réussi à séduire un public traditionnellement masculin en développant un style nerveux et délicat s'appuyant sur des compositions personnelles lyriques et inspirées;" playrecord


"couronnée Django d'or1999 et Euro jazz Award Nathalie Loriers est le révélation jazz de l'année." contact


"avec des comparses complices totalement à l'unisson de ses conceptions musicales, la jeune pianiste y affirme une personnalité remarquable, un toucher magnifique, un sens de l'espace éblouissant." jazzmagazine


"...une belle musicienne, au toucher délicat, à la sonorité sensible, qui dessine subtilement des images harmoniques, qui peint un paysage coloré ,aéré et intime à la fois, qui s'invente un univers bien à elle,qu'elle ne craint cependant jamais de partager avec celui d'un autre musicien." le soir


"...classée dans le top 10 des vedettes du jazz belges, celle qu'on surnomme "la chercheuse d'or"....la libre belgique


"...l'impression de cohésion est présente: trois années de travail commun engendrent une entente, une écoute mutuelle hors du commun!" vers l'avenir


"A l'occasion de sa première rencontre avec Lee Konitz,Nathalie nous surprit par sa connaissance de la musique et des enseignements de Tristano. Elle retrouve dans cette musique "dure",,refusant les épanchements et le pathétisme faciles, les signes d'une vérité artistique procédant de la même démarche que Jean-Sébastien Bach." John de Winter, la libre belgique


"mélange dosé de ballades et de tempos rapides à l'énergie communicatrice,"TOMBOUCTOU", titre de l'album inspiré par un roman de Paul Auster, révèle une formation d'une grande maturité, attentive aux arrangements subtils et naturels de la pianiste....chaque pièce de ce cd est en soi un émerveillement...un tout grand disque." vers l'avenir


"Sans jamais avoir joué ensemble, les musiciens livrent un concert impressionnant de compositions inédites mêlant les sonorités de jazz « occidental » et la musique orientale. La cohésion est parfaite, le mariage réussi. Se répondant les uns aux autres, les musiciens se prennent la main plus qu'ils ne tentent de se tirer vers leur propre thème. Cette musique hautement symbolique, qui réserve à chacun des espaces d'expression plus personnels, ne tombe pourtant jamais dans le larmoyant ou le gentil sentiment. " B.G.

Biographie
Discographie
Presse
Concerts
Photo Presse
Photos
Liens
Contact
Page d' Accueil